aller à la navigation

USA: Comprendre le Shutdown et ces consequences octobre 3 2013

Infos : , rétrolien

Ce qui était prévisible s’est produit. Un peu avant minuit le 30 septembre, la Maison Blanche a confirmé que le ‘ shutdown ”, c’est-à-dire la fermeture de certains services de l’Etat, entrait en vigueur. Les services non-essentiels du gouvernement ont été suspendus, en raison de l’absence d’accord sur le budget avant le 1er octobre à minuit, heure de Washington. Les causes et les conséquences de cette affaire en question.

shutdown.jpg

Pourquoi y a-t-il eu blocage au congrès?

Les Républicains ont exigé, pour voter le budget, qu’Obama abandonne sa réforme de l’assurance maladie, réforme majeure de son premier quinquennat. Exigence à laquelle le président américain a opposé une fin de non-recevoir. Et finalement, les plus extrémistes du parti républicain ont fini par emporter l’ensemble du parti, qui s’est montré totalement intransigeant: Pas d’accord, pas de budget !

Concrètement, que va-t-il se passer?

800.000 fonctionnaires vont se rendre au travail. Ils seront renvoyés chez eux, on leur signera une lettre attestant qu’ils font partie de services “non-essentiels”. Sachant qu’il y a aux Etats-Unis 2 millions de fonctionnaires fédéraux, et 12 millions de fonctionnaires américains. En somme, l’immense majorité des agents de l’Etat américain vont continuer à travailler aujourd’hui, la plus grande part de ses services va tourner. Y compris la poste, les hôpitaux, les services de sécurité, les écoles… En revanche, les musées ne fonctionneront pas, ni les parcs nationaux, les monuments, le ministère de l’environnement…

Est-ce que cela s’est déjà produit?

A plusieurs reprises. La dernière fois, c’était sous Bill Clinton, il y a 17 ans. Mais un tel “shutdown” s’est produit 17 fois aux Etats-Unis depuis 1977. C’est presque une habitude! En général, un accord est trouvé en quelques jours et on passe à l’étape suivante.

Or là, l’étape suivante est autrement plus risquée. Il s’agit de la négociation sur le relèvement du plafond de la dette américaine. Et là, un blocage ferait peser un risque autrement plus grave que la fermeture de quelques services de l’Etat. Cet absence d’accord sur le budget ne laisse rien présager de bon du rapport de force extrêmement tendu entre Démocrates et Républicains.

Les Républicains et Démocrates peuvent-ils encore collaborer?

Deux scénarios sont envisagés pour ces négociations à venir. Soit les deux camps font preuve d’une “hyper-intransigeance”, les Républicains cédant totalement à l’aile droite de leur parti, le Tea Party. Auquel cas, on se dirige vers un affrontement direct avec Barack Obama qui lui, risque de porter à conséquence sur l’économie américaine.

Il y a un autre scénario. Dès ce 1er octobre, les négociations ont commencé pour sortir du “shutdown”. Certains observateurs croient que les discussions budgétaires pourraient dériver dès maintenant sur le sujet du plafond de la dette, alors que ce dernier sujet n’aurait dû être abordé qu’autour du 17 octobre. C’est peut-être là la volonté des modérés: la direction du parti républicain aurait ainsi donné un os à ronger à ses extrémistes du Tea Party, sans porter à conséquence. Mais sur les choses sérieuses, comme le plafond de la dette, les modérés reprennent la main, avec une position beaucoup plus ouverte pour négocier avec la Maison Blanche.

Afp





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5472 articles | blog Gratuit | Abus?