aller à la navigation

Côte d’Ivoire: La Commission électorale annonce un nouveau taux de participation de 52% après 60 et 54% octobre 31 2015

Infos : , ajouter un commentaire

 Par Edwige Fiendé

La Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé jeudi un nouveau de taux de participation à la présidentielle ivoirienne de 52,86% contre 54,63% évoqué mercredi matin, soit une baisse de 1,77 point.

Les scores obtenus par les candidats restent inchangés, le président sortant Alassane Ouattara a remporté le scrutin dès le premier tour avec 83,66% des voix devant Pascal Affi N’Guessan (Front populaire ivoirien, opposition), qui recueille 9,29% des suffrages, et le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit KKB arrivé en troisième position avec 3,88%, sur le site internet de la Commission.

Le président de la CEI, Youssouf Bakayoko a annoncé en effet un taux de participation de 54,63% (3.330.928 votants sur 6.301.189 d’électeurs inscrits sur la liste), lors de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle de dimanche.

Lundi, le premier vice-président de la CEI, Sourou Koné avait annoncé un taux de participation provisoire « autour de 60% » qui devrait être affiné avec les résultats au fur et à mesure. Ce chiffre avait été contesté par l’opposition et des journalistes, et suscité plusieurs commentaires.

EFI

Alerte info

Côte d’Ivoire: Ouattara écarte toute idée d’un gouvernement d’union octobre 31 2015

Infos : , ajouter un commentaire

ABIDJAN, 29 octobre (Xinhua) — Le président ivoirien Alassane Ouattara a écarté jeudi toute idée d’un gouvernement d’union.

“En général un gouvernement d’union ne donne pas trop d’efficacité. L’opposition doit jouer son rôle d’opposition”, a estimé M. Ouattara, lors d’un entretien avec des journalistes diffusé sur la télévision nationale.

Le chef d’Etat ivoirien réélu a promis de continuer à gouverner ensemble avec ses alliés du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

“Je pense que quand on gagne avec des alliés, nous allons gouverner ensemble, les membres du RHDP. Nous avons un bilan qui est un bilan extraordinaire et nous continuerons ensemble”, a-t-il insisté.

Alassane Ouattara a par ailleurs noté qu’avec sa victoire à la présidentielle, la page de la crise ivoirienne est désormais tournée.

“On peut se consacrer désormais à l’avenir. la Côte d’Ivoire est en marche vers le progrès”, a-t-il souligné.

Les Ivoiriens étaient aux urnes dimanche pour désigner leur chef de l’Etat parmi sept candidats.

Le président sortant Alassane Ouattara, 73 ans, a été réélu au premier tour de ce scrutin présidentiel avec 83,66% des voix, selon la Commission électorale.

Il lui est accordé un nouveau mandat de cinq ans à la tête du pays.

Guinée/présidentielle : les résultats définitifs seront proclamés samedi octobre 30 2015

Infos : , ajouter un commentaire

CONAKRY, 30 octobre (Xinhua) — Les résultats globaux et définitifs de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015 seront proclamés samedi à Conakry, a-t-on appris vendredi de sources officielles.

Selon un communiqué signé par le président de la Cour constitutionnelle (juridiction électorale de la Guinée) Kéléfa Sall, cette proclamation des résultats sera faite au siège de l’institution en charge des contentieux électoraux.

Pour ce faire, les huit candidats engagés dans le processus électoral guinéen sont invités à la cérémonie de proclamation officielle.

Selon les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI, organe chargé d’organiser les élections), le président sortant et candidat à sa propre succession, Alpha Condé, a gagné le scrutin avec 57,85% des voix, contre 31,44% pour son challenger Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

 

La Chine exhorte les Etats-Unis à mettre fin à l’embargo sur Cuba octobre 29 2015

Infos : , ajouter un commentaire

BEIJING, 28 octobre (Xinhua) — La Chine a soutenu l’Assemblée générale de l’ONU en appelant les Etats-Unis à poursuivre le réchauffement de ses relations avec Cuba en abandonnant complètement son embargo contre ce pays.

L’assemblée a voté mardi en faveur d’une résolution appelant à la fin des sanctions économiques, commerciales et financières, après la restauration des relations diplomatiques en juillet entre les Etats-Unis et Cuba.

En tout, 191 membres de l’ONU ont voté en faveur de la résolution, et seuls les Etats-Unis et Israël s’y sont opposés.

“[La levée de ces sanctions] est dans l’intérêt commun des deux pays et de leurs peuples, correspond aux attentes de la communauté internationale et est favorable à la stabilité et au développement de la région”, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang, lors d’une conférence de presse régulière.

“Nous avons noté que sous l’effet de l’appel vigoureux lancé par la communauté internationale, les Etats-Unis ont graduellement orienté leur position vers une direction plus positive”, a indiqué M. Lu.

“La Chine espère que les Etats-Unis et Cuba maintiendront le dialogue et les consultations et consolideront l’élan de développement des relations.”

Les Etats-Unis ont commencé à lever partiellement les interdictions concernant les visites touristiques à Cuba ainsi que les secteurs du commerce et des télécommunications.

Coups d’Etat électoraux en Afrique, le cas Ouattara en Côte-d’Ivoire (par Leslie Varenne) octobre 28 2015

Infos : , ajouter un commentaire

Leslie Varenne | Institut de Veille et d’Etude des Relations Internationales et Stratégiques (IVERIS)

hqdefaultAprès le coup d’Etat manqué du 16 septembre au Burkina Faso – dont il est encore impossible de mesurer les conséquences notamment en ce qui concerne l’implication de plusieurs pays étrangers dans cette affaire-, l’Afrique de l’Ouest vient de réaliser deux magistraux coups d’Etat électoraux. Le premier s’est déroulé le 11 octobre en Guinée Conakry, avec un passage en force d’Alpha Condé, élu en bourrant les urnes et en s’octroyant 60% des voix dès le premier tour. Le second vient d’avoir lieu en Côte d’Ivoire où Alassane Ouattara a violé, non seulement les lois du code électoral, mais aussi celles de l’arithmétique !

Le scénario d’une victoire écrasante du président sortant et d’un scrutin à un seul tour était prévu depuis fort longtemps. En février dernier, un spécialiste de l’Afrique de l’Ouest confiait déjà à IVERIS : « la seule crainte du pouvoir est le taux de participation. » Ces inquiétudes étaient fondées et se sont révélées plus désastreuses que ce que le Président sortant et son camp n’avaient anticipé : les Ivoiriens se sont abstenus massivement. C’est ce qui explique l’interminable attente des résultats finaux et surtout du taux réel de participation. Finalement, la Commission électorale indépendante a annoncé qu’il y avait eu 54,63 % de votants.

Un chiffre contesté par l’opposition qui, elle, avance un nombre compris entre 15 et 18%. Pourtant ce taux n’aurait dû être l’objet ni d’une polémique, ni d’une attente prolongée, puisque le National Democratic Institute, (NDI), un organisme américain, financé par la NED, était présent en Côte d’Ivoire. En effet, grâce à son système PVT , le NDI a les moyens d’obtenir des données fiables transmises dès la fin du scrutin. L’ex Premier ministre, Charles Konan Banny, a demandé : « instamment au NDI de transmettre le taux de participation ». Il attend toujours. L’ambassadeur américain, Terence McCulley, et la sous-secrétaire d’Etat aux Affaires africaines, Bissa Williams, n’ont pas attendu, eux, les résultats du scrutin pour donner une conférence de presse dès le lundi 26. Ils ont tous deux félicité les Ivoiriens pour cette élection : « crédible, transparente et inclusive ». Alassane Ouattara fait donc mieux que son homologue Alpha Condé et obtient un score à la soviétique : 83,66%

! Petite cerise sur le gâteau, les trois candidats indépendants, Charles Konan Banny, Essy Amara – ancien ministre des Affaires étrangères et ancien président du Conseil de sécurité – et Mamadou Koulibaly, ancien président de l’Assemblée nationale -, qui s’étaient désistés avant le scrutin pour dénoncer l’escroquerie électorale qui s’annonçait, ont été comptabilisés dans le vote ! Bien entendu, ils obtiennent des miettes ; bien entendu, c’est illégal, mais puisque le scrutin a été déclaré crédible, transparent et inclusif … L’Afrique francophone est malheureusement habituée à ce genre de mascarades électorales : en avril dernier, Faure Gnassimbé, qui se représentait pour la troisième fois consécutive à la tête du Togo, a, lui aussi, été élu dès le premier tour avec 55% des voix. En réalité son opposant Jean-Pierre Fabre avait obtenu 60% des suffrages et le président sortant 35%. Mais l’ONU a immédiatement validé la victoire de Faure Gnassimbé…

Autre Source

Côte d’Ivoire – Affi qualifie de « manipulation » le taux de participation donné par le représentant de Ouattara à la CEI octobre 27 2015

Infos : , ajouter un commentaire

Le staff du président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, candidat à la présidentielle de dimanche, a qualifié de « manipulation » le taux de participation de 60% au scrutin de dimanche annoncé lundi par la Commission électorale, l’accusant de manquer “de sérieux’’.

« C’est de la manipulation. C’est du faux. Ce sont des manœuvres de fraudes qu’ils engagent déjà », a affirmé Krah Kouakou , le directeur national de campagne adjoint chargé du processus électoral de M.Affi, joint par téléphone par ALERTE INFO.

Ce sont au total, 6,3 millions d’électeurs ivoiriens qui étaient attendus aux urnes dimanche pour le premier tour de la présidentielle dont le principal enjeu restait le taux de participation depuis les abandons successifs de plusieurs candidats issus de l’opposition.

En dépit du peu d’affluence constaté dans de nombreux centres de vote, la Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé lundi un taux de participation provisoire « autour de 60% ».

M.Kouakou a expliqué avoir écouté dimanche soir après la fermeture des bureaux de vote, le président de la CEI, Youssouf Bakayoko qui a affirmé sur une chaine de télévision internationale que le taux de participation serait entre 40 et 41%

Autre Source:  

Côte d’Ivoire: Le parti de Gbagbo annonce un taux de participation « inférieur à 15% » octobre 26 2015

Infos : , ajouter un commentaire

Par Edwige Fiendé

Le Front populaire ivoirien (FPI, opposition), conduit par Abdourahamane Sangaré a annoncé dimanche un taux de participation « inférieur à 15% » à la présidentielle, ajoutant que le parti « ne reconnaitra jamais les résultats de cette parodie d’élection ».

 « Le FPI ne reconnaitra jamais les résultats de cette parodie d’élection », a affirmé Laurent Akoun, l’un des cadres de l’ex-parti au pouvoir, pour qui le taux de participation à cette élection « est généralement inférieur à 15% », face à la presse.

Pour M. Akoun, sur 6.300.142 personnes inscrites sur la liste, « seulement 11% ont participé » dimanche au scrutin, dénonçant « des votes dans des lieux peu conventionnels de certains quartiers ».

Ces adversaires internes de Pascal Affi N’Guessan, candidat du FPI à ce scrutin, qui avaient appelé au boycott de l’élection, invitent leurs militants « à se tenir prêts (pour) les prochains mots d’ordre »

Sept candidats dont le chef de l’Etat Alassane Ouattara sont en lice pour cette élection.

EFI

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Côte-d’Ivoire: 309 civils politiques et 113 militaires encore détenus après la crise postélectorale octobre 25 2015

Infos : , ajouter un commentaire

L’Association des femmes et des familles des détenus d’opinion de Cote d’Ivoire (AFFDO-CI), dit avoir dénombré 422 prisonniers dont 309 civils et 113 militaires ivoiriens incarcérés dans le pays après la crise postélectorale et plaide pour leur libération, dans une note transmise samedi à Alerte info.

“L’AFFDO-CI lance un appel à tous les membres des familles de détenus d’opinion qui jusque-là souffrent dans l’anonymat. Nous les exhortons à nous rejoindre afin que les 422 personnes abusivement détenus recouvrent la liberté’’, affirme l’association dans la note.

 L’association dont “l’objectif est de veiller aux respects des droits des détenus et de contribuer à leur libération’’, est composée des Femmes (épouses, mères, sœurs, tante, cousines, amies) et des Familles (frères, pères, oncles, amis, cousins) des prisonniers.

Sur les 422 prisonniers figurent 309 civils et 113 militaires, a précisé la présidente et porte-parole de l’association, Désirée Douati, fille de l’ancien ministre Alphonse Douati.

Désirée Douati avait été arrêtée en même temps que son père en août 2012 et écrouée à la Maison d‘arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) avant de recouvrer la liberté quelques jours après.

Parmi les 422 prisonniers recensés figurent d’importantes personnalités comme l’ex-première Dame Simone Gbagbo, les anciens ministres Assoa Adou, Moise Lida Kouassi, Raphael Dogbo.

SKO

Alerte info/Connectionivoirienne.ne

Côte d’Ivoire – Banny cible Ouattara « Toute politique qui ne met pas l’homme au début et à la fin est vouée à l’échec » octobre 14 2015

Infos : , ajouter un commentaire

L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny, candidat à la présidentielle d’octobre a déclaré mardi vouloir « le bonheur des Ivoiriens » car, « Toute politique qui ne met pas l’homme au début et à la fin est vouée à l’échec », lors d’un meeting de campagne à Yamoussoukro (centre, capitale politique).

« Toute politique qui ne met pas l’homme au début et à la fin est vouée à l’échec », a dit M. Banny devant environ 2.000 personnes, à un meeting à Morofé, un village de Yamoussoukro d’où il est originaire.

L’ancien Premier ministre qui estime que « le pouvoir, on le cherche pas pour soi (mais) pour les autres », ambitionne d’être président pour œuvrer au « bonheur des Ivoiriens ».

Il a promis « faire en sorte que la Côte d’Ivoire redevienne un pays de liberté, de sécurité, de fraternité », conditions pour que les Ivoiriens puissent connaître le bonheur.

Ouverte vendredi, la campagne électorale pour la présidentielle du 25 octobre est prévue pour durer 15 jours.

A cette élection, Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession, sera face à sept autres (à la suite du retrait de l’ex-diplomate Amara Essy et de l’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly) dont les ex-Premiers ministres Affi N’Guessan et Charles Konan Banny.

RKO

Alerte info



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5970 articles | blog Gratuit | Abus?