aller à la navigation

Voeux du nouvel an / L’appel de Stéphane Kipré à l’opposition ivoirienne: « Ouattara a échoué, mettons en place une alternative politique crédible janvier 5 2016

Infos : , rétrolien

download-10.jpg

 

 

La tendance politique actuelle est à la présentation des vœux comme l’exige la tradition. En ce début d’année, le président de l’Union des nouvelles générations (Ung) s’est, pour sa part, acquitté de cet exercice à travers une longue déclaration étalant les faiblesses du régime Ouattara. L’emploi, la santé publique, l’éducation nationale, l’enseignement supérieur, l’économie sous la gouvernance actuelle ont été passés en revue. S’appuyant sur des chiffres officiels, Stéphane Kipré arrive à la conclusion que Ouattara a échoué au regard de ses promesses d’une société de justice, réconciliée avec elle-même dans une vitalité économique retrouvée. Pis, «sur le plan politique, l’année 2015 a été marquée par l’organisation d’une élection présidentielle contestable pour avoir exclu la majorité des personnes en âge de voter par effet de manipulation du recensement électoral », fait-il remarquer. Face à une telle situation, Stéphane Kipré prend position en faveur d’une alternance à la tête de l’Etat. Pour ce faire, il en appelle à une nécessaire démarche d’ensemble de l’opposition ivoirienne, qui va aboutir à la mise en place d’une nouvelle plateforme après l’échec de la Coalition nationale pour le changement (Cnc). « Face à cela, il appartient objectivement à l’opposition d’en tirer les leçons et d’envisager dans les plus brefs délais la mise en place d’une alternative politique crédible susceptible d’incarner une Côte d’Ivoire démocratique, juste et réconciliée », affirme-t-il dans son discours. Pour lui, l’année 2016 devrait être consacrée à l’avènement de ce rassemblement, voie dans laquelle il se dit déjà engagé.

Faisant un petit clin d’œil au pouvoir en place, Stéphane Kipré s’est réjoui de la libération de prisonniers politiques en cette fin d’année. Il a encouragé le président de la République à poursuivre dans cette voie pour un objectif de zéro prisonnier politique.

Le président de l’Ung a invité les Ivoiriens à une mobilisation en faveur de Laurent Gbagbo dont le procès s’ouvre le 28 janvier. « Vaille que vaille, il nous faut poursuivre ce combat qui au-delà de la libération du Président, est la lutte de libération de notre patrie », dit-il avant de formuler les vœux d’une paix durable en Côte d’Ivoire et la réconciliation autour de l’idéal du développement.

S. DEBAILLY






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5970 articles | blog Gratuit | Abus?