aller à la navigation

Gabon: Présidentielle - La dernière ligne droite pour Ali Bongo et Jean Ping août 26 2016

Infos : , rétrolien

A gauche Ali bongo Ondimba actuel président du Gabon , à droite Jean Ping Candidat aux présidentielles

Au Gabon, c’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle à un tour unique du samedi 27 août. Les 628 000 électeurs gabonais sont appelés aux urnes pour choisir parmi onze candidats, dont le président sortant Ali Bongo Ondimba et la figure majeure de l’opposition Jean Ping, rallié par trois candidats de l’opposition, dont Guy Nzouba-Ndama et Casimir Oyé Mba. Les candidats jettent leurs dernières forces dans la bataille.

Ali Bongo Ondimba, le président sortant, a conçu un programme de campagne infernal. Fini le costume cravate, place au boubou de campagne, comme l’explique son porte-parole, Alain Claude Bilie By Nze : « Nous aurons des causeries à Libreville mercredi et jeudi. C’est important, parce qu’au-delà des grands meetings, le candidat va également à la rencontre des populations gabonaises dans des formats qui permettent un échange. Ensuite, nous aurons vendredi trois meetings de clôture : Franceville en début de matinée, Port-Gentil en fin de matinée et Libreville en début d’après-midi. »

« Il est hors de question que le Gabon bascule dans la violence »

Alain Claude Bilie By Nze ajoute : « Le candidat Ali [Bongo] propose une démarche de rupture et de changement pour en finir avec le système des privilèges que ces anciens veulent établir, veulent maintenir, et se débarrasser du système pour un nouveau système fondé sur l’égalité des chances, sur une répartition des richesses du pays et sur, en définitive, un Gabon plus moderne, plus juste et plus prospère. Nous travaillons à sa réélection. »

« Cependant, Monsieur Jean Ping a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne peut pas perdre cette élection et qu’il n’acceptera pas le résultat des élections. Celui qui n’acceptera pas le résultat des urnes, et bien il devra en répondre. Il est hors de question que le Gabon bascule dans la violence par le fait d’individus qui refuseraient d’accepter le résultat des urnes », conclut le porte-parole d’Ali Bongo.

« Jean Ping, […] désigné par ses pairs pour conduire l’unité de l’opposition »

De son côté, le responsable de la communication du candidat Jean Ping, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, détaille ainsi son programme de campagne pour les trois derniers jours de campagne : « Il a entrepris, accompagné de Casimir Oyé Mba et de Guy Nzouba-Ndama, de visiter toutes les capitales de toutes les provinces du Gabon. Donc, il n’en a oublié aucune, il les a toutes faites. Il en a fait certaines maintenant et il fera celles qui restent à faire, c’est-à-dire que, il va vers l’est du Gabon à Koulamoutou et Lastourville, et il ira à Port-Gentil, à Gamba et Omboué dans le sud-ouest du Gabon. Et il finira en fait sa tournée avec un meeting à Libreville le vendredi après-midi. »

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi poursuit : « Le message qu’il veut faire passer à la population, c’est de dire, avec insistance : la population a demandé à l’opposition de se réunir pour délivrer notre pays du régime d’Ali Bongo. La classe politique a réussi à le faire, cela a été une décision courageuse. Jean Ping est celui qui a été désigné par ses pairs pour conduire l’unité de l’opposition. On l’a fait. La population y a répondu massivement si l’on voit le nombre de personnes qui sont présentes à tous les meetings depuis le 16 août. Et ce qu’il dira aux Gabonais, c’est [… ] : allez voter massivement le 27 août, on sait que votre décision est prise. Allez voter et défendons la victoire qui nous est déjà acquise ! »

RFI






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5962 articles | blog Gratuit | Abus?