aller à la navigation

RDC: Kabila : « La Constitution sera respectée » novembre 22 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Le président de la République démocratique du Congo (RDC) s’est défendu mardi de vouloir violer la Constitution et a mis ses opposants en garde contre la « prise d’otage » du pays.

« N’ayant jamais été violée, la Constitution sera toujours respectée dans toutes ses dispositions », a assuré Joseph Kabila devant le Sénat et l’Assemblée nationale réunis en congrès, à Kinshasa, la capitale. Cette déclaration fait allusion aux accusations dont il est l’objet, de la part de certains de ses opposants, qui exigent son départ du pouvoir à la fin de son second mandat en décembre prochain.

« Soucieux de mes responsabilités, je ne peux permettre que la RDC soit prise en otage par une frange de sa classe politique« , a encore dit M. Kabila devant les sénateurs et les députés, dont Léon Kengo, le président du Sénat, et Aubin Minaku, celui de l’Assemblée nationale.

Joseph Kabila, appelé à nommer un Premier ministre issu de l’opposition en vertu de l’accord politique signé en octobre dernier, a évoqué son bilan. « Il y a 15 ans, la RDC était un lambeau, un non-Etat (…) Du chemin a été parcouru. Un long chemin semé d’embûches (…) Des institutions ont été installées, entraînant des réformes sans précédent. Les provinces sont passées de 11 à 26« , a-t-il affirmé.

Selon lui, avant son arrivée au pouvoir en janvier 2001, les conflits armés et l’instabilité politique étaient le lot quotidien des Congolais.

Autre Source


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5970 articles | blog Gratuit | Abus?