aller à la navigation

Cote d’Ivoire: La lettre d’Hermann Aboa à Pascal Affi G’guessan février 24 2017

Infos : , rétrolien

  Hermann Aboa 

Démission de Michel Amani N’guessan du Fpi d’Affi –
Pistes de réflexion pour le camarade suite à la démission du camarade Amani Nguessan Michel…

Cher ainé Affi,

Il est temps pour toi cher aîné de reconnaître que la division au sein du FPI depuis maintenant trois ans (officiellement) est de ta plus grande responsabilité car tu en es le Président statutaire depuis deux décennies presque (16 ans). Il faut aussi reconnaître que l’impossibilité de trouver un terrain d’entente t’incombe en premier lieu. Car, malgré l’attitude radicale des autres camarades reconnaissants le FPI présidé par le doyen Aboudrahamane Sangaré, tu peux appeler aux retrouvailles en faisant le plus bas profil pour sauver le parti. En effet, Sangaré à la plus grande base derrière lui et toi te retrouve seulement avec la reconnaissance légale dans une coquille vide. Je pense qu’il est temps pour toi de te retirer de la présidence en appelant un comité de crise pour conduire le tout FPI à un nouveau congrès de vérité sans passion. Les deux stratégies actuelles des deux lignes formées n’arrangent pas l’avenir du FPI encore moins le cas préoccupant du peuple ivoirien en proie à la gestion chaotique du régime Ouattara. Il est donc temps pour nous tous que tu sauves le FPI. Ce n’est pas une question d’ego ou d’orgueil. Tes échecs à toute échéance électorale depuis la séparation d’avec les camarades doivent t’interpeler. Rester dans ta posture actuelle sans un rapprochement franc et sincère est un suicide politique pour toi même et une volonté de réduire le FPI à un parti irresponsable qui ne peut se relever après une crise. Cher aîné, pour toute l’admiration que nous te portons et pour le rôle important joué dans ce parti, je te demande humblement de démissionner de ton poste de président statutaire du parti et remettre la destinée du FPI provisoirement à un comité de crise pour un congrès avec tous. 2020 approche et le peuple ivoirien attend le FPI qui a pu gouverner et relever de grands defis pour ce pays sous la houlette du camarade Laurent Gbagbo. Reprenons la marche ensemble pour l’épanouissement des familles Ivoiriennes.

Hermann Aboa,
Journaliste en exil aux USA
Ancien membre du Commissariat aux Comptes national de la JFPi,
Ancien membre du bureau de la Section I, Cocody Riviera Golf,
Ancien militant de base






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5970 articles | blog Gratuit | Abus?