aller à la navigation

Afrique de l’Ouest: Vaccin contre Ebola - Les experts sont-ils vite allés en besogne? avril 29 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Par Ousmane Sylla

A la fin de l’année 2016, les médecins de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Médecins Sans Frontières (MSF) et d’autres partenaires ont rapporté dans “The Lancet”, une revue médicale britannique qu’un vaccin de « Merck & Co. et NewLink Genetics Corp. » testé lors de l’épidémie, s’est avéré 100% efficace pour la lutte contre l’épidémie Ebola.

 

Quelques mois plus tard, l’efficacité de ce vaccin suscite des interrogations au sein du monde scientifique. «Merck et NewLink», une compagnie américaine n’avait pas, à l’époque, commenté la découverte. A juste raison, peut-être.

L’épidémie à virus Ebola, apparue officiellement en Guinée au mois de mars 2014, a causé la mort de 11.300 citoyens de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Léone, les trois pays de l’Afrique de l’Ouest les plus touchés par cette maladie.

Dans le but de prévenir les épidémies dans les années à venir, des experts scientifiques ont travaillé sur la souche du virus apparu en Guinée afin de trouver un vaccin. Si la découverte a satisfait un certain nombre de patients, il demeure qu’aujourd’hui, beaucoup d’autres recherches restent encore à faire.

Un panel de scientifiques de la prestigieuse Académie nationale de médecine des États-Unis a carrément contesté la méthodologie de cet essai en Guinée. Ils concluent que le vaccin « offre probablement une certaine protection aux bénéficiaires», mais cette protection «pourrait en réalité être assez faible », a révélé le Wall street journal.

Le procès de vaccination en Guinée était un compromis. Au lieu de randomiser les personnes, il a randomisé des groupes de personnes qui avaient eu un contact avec une personne infectée. Les chercheurs ont identifié un anneau de contacts humains dans la région où Ebola a éclaté.

Côte d’Ivoire : les pro-Gbagbo lancent une nouvelle plateforme politique avec 2020 en ligne de mire avril 23 2017

Infos : , ajouter un commentaire

 

“Ensemble pour la démocratie et la souveraineté”, plateforme politique réunissant les partisans de Laurent Gbagbo, a été lancée jeudi 20 avril à Abidjan.

Portraits de Laurent Gbagbo affichés aux murs, décorations aux couleurs bleues du Front populaire ivoirien (FPI), morceaux de zouglou dédiés à l’ancien président… Tous les symboles chers aux partisans de la ligne « Gbagbo ou rien » étaient brandis jeudi dans un hôtel du quartier de la Palmeraie pour lancer la nouvelle plateforme politique des fidèles de l’ex-chef d’État, actuellement jugé par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Une structure baptisée « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » lancée en présence du « gardien du temple », Aboudramane Sangaré, mais présidée par Georges Armand Ouégnin, ancien secrétaire d’État sous Laurent Gbagbo et frère cadet de l’ancien directeur du protocole de Félix Houphouët-Boigny, Georges François Ouégnin.

Objectif 2020 ?

« Désormais, il faudra compter avec « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » sur l’échiquier politique », a lancé dans une ambiance surchauffée Georges Armand Ouégnin face aux partisans et sympathisants du mouvement, dont l’ancienne ministre Danielle Boni Claverie.

Objectif de la plateforme : obtenir la libération de Laurent et Simone Gbagbo, de Charles Blé Goudé et « de tous les prisonniers politiques », mais aussi se positionner en vue de la présidentielle de 2020. Un changement de stratégie de ceux qui avaient jusqu’à présent choisi de boycotter les dernières échéances électorales, tout en prenant soin de conditionner leur éventuelle participation à la présidentielle de 2020 à « la transparence » du futur scrutin.

Dans une lettre de Laurent Gbagbo lue par Philippe-Henri Dacoury-Tabley, ex-gouverneur de la BCEAO, l’ancien président ivoirien a appelé ses partisans à rejoindre la plateforme : « Nous sortirons vainqueurs de cette épreuve. Ce n’est pas seulement une conviction, c’est une certitude ».

« Nous sommes ouverts au dialogue »

Après un discours sans surprise très critique envers la politique d’Alassane Ouattara, Georges Armand Ouégnin a toutefois tendu la main au pouvoir. « Nous sommes ouverts au dialogue, nous ne voulons pas maintenir cet état de belligérance », a avancé ce chirurgien de formation.

« La porte est ouverte à tous ceux qui se reconnaissent de Laurent Gbagbo », a-t-il ajouté. Y compris Pascal Affi N’Guessan, président de l’autre frange du FPI, en rupture avec celle menée par Aboudramane Sangaré ? « Non », a soufflé un cadre de la nouvelle plateforme, réfutant à l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo le titre même de président du FPI.

JA

Présidentielle en France : Emanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés au second tour avril 23 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Abidjan, 23 avr (AIP)- Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle en France ont été proclamés, donnant les candidats Emanuel Macron du mouvement « En Marche » et Marine Le Pen de l’extrême droite en tête, avec respectivement 23,7% et 21,7% des suffrages exprimés. Les deux candidats arrivés en tête s’affronteront au second tour dans deux semaines. Ils sont suivis, selon ces résultats, par François Fillon (Les Républicains, 19,5%), Jean-Luc Mélenchon (« La France insoumise », 19,5%), Benoit Hamon Hamon 6%. Onze candidats étaient opposés lors de ce premier tour de la présidentielle français, dont le taux de participation s’estimait à 69,42% à 17 heures (heure de France). (AIP) tm

Côte d’Ivoire/Inter/ Un policier tué et un assaillant abattu lors d’une fusillade sur les Champs Elysées à Paris avril 19 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Véhicules de secours intervenant sur les Champs Elysées ce jeudi 20 avril

Abdjan, 20 avr (AIP)- Un policer a été tué, deux autres grièvement blessés et un assaillant abattu lors d’une fusillade survenue sur l’avenue des Champs Elysées à Paris ce jeudi à 21H (19H GMT), a fait savoir la préfecture de police de Paris. La piste terroriste est envisagée. Une enquête a été diligentée par le parquet de Paris qui a saisi la section antiterroriste de la police judiciaire ainsi que la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). « Les policiers de la compagnie attaquée étaient en surveillance statique, dans un véhicule à l’arrêt quand ils ont été pris pour cible », a expliqué Philippe Capon, du syndicat UNSA Police. « On sortait tout juste du restaurant et à ce moment là il y a eu…

Affi N’Guessan à Oghlwapo: ‘’Dialoguer avec Ouattara n’est pas une trahison’’ avril 17 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Pour Affi N’Guessan, « engager un dialogue avec le Président Ouattara n’est pas une trahison. Les palabres finissent toujours par le dialogue », a-t-il insisté.

Affi N’Guessan à Oghlwapo: ‘’Dialoguer avec Ouattara n’est pas une trahison’’

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, en tournée de remobilisation dans le département d’Alépé depuis le 6 avril, a mis le cap sur la sous-préfecture d’Oghlwapo, en pays Gwa, le mercredi 12 avril.

Pour cette deuxième étape de cette tournée, Affi N’Guessan a rendu visite aux militants de Domolon, Dabré, Akouré et Oguédoumé. Il leur a demandé de se remobiliser pour les échéances électorales à venir et surtout pour la présidentielle de 2020.

Aux différentes rencontres, le premier responsable du Fpi a condamné la division au sein de son parti. Il expliquera que le Fpi ayant perdu le pouvoir, la seule alternative pour faire libérer les prisonniers politiques et ramener les nombreux exilés au pays, est le dialogue avec ceux qui sont actuellement au pouvoir.

Pour lui donc, « engager un dialogue avec le Président Ouattara n’est pas une trahison. Les palabres finissent toujours par le dialogue », a-t-il insisté.

A tous ceux qui ne cessent de dire qu’il a tourné la page de Gbagbo, le député de Bongouanou a dit ceci: « en politique, on ne tourne pas la page de quelqu’un. Chacun écrit plutôt sa propre page ». Il a saisi cette occasion pour prôner la cohésion et l’unité au sein du parti parce que, a-t-il argumenté, les militants ne devront pas montrer à la face du monde qu’après Gbagbo, c’est le chaos au Fpi. Il leur a conseillé de mener les démarches auprès de ceux qui entretiennent la fronde afin de retrouver la sérénité.

Marcel Gossio, vice-président du parti à la rose, a aussi condamné le camp dirigé par Aboudramane Sangaré car, la politique de la chaise vide est dangereuse pour le parti. Il a même révélé que M. Sangaré lui a fait savoir qu’il n’était pas content de son retour au pays après des années passées en exil.

Concernant la fête de la liberté prévue pour le 30 avril à Akouré, dans la sous-préfecture d’Oghlwapo, Affi dira qu’en tant que président du Fpi, il n’a pas prévu de fête à Akouré.

Boni Amlaman
Correspondant local

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin

Fonction publique: La plate-forme nationale souhaite un règlement définitif avril 16 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Image result for zadi gnagnaSelon Zadi Gnagna, les différentes propositions devraient être remise au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly le vendredi dernier.

Fonction publique: La plate-forme nationale souhaite un règlement définitif

Après un moment d’accalmie marqué par des discussions entre les syndicats de la fonction publique et le gouvernement, la plate-forme nationale conduite par Zadi Gnagna a présenté le 15 avril, au cours d’une conférence de presse, ses propositions.

Pour la plate-forme nationale, dans un souci d’apaisement du front social, propose un échéancier de paiement sur dix mois à compter de cette année 2017.

Selon Zadi Gnagna, les différentes propositions devraient être remise au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly le vendredi dernier.

Toutefois, dans le but de défendre ses intérêts et de maintenir la pression, la plate-forme a décidé de l’organisation d’une assemblée générale avant la fin du mois d’avril sans pour autant donner de date précise.

Répondant à ces détracteurs syndicalistes, Zadi Gnagna a invité les fonctionnaires à faire confiance à la plate-forme qui s’est engagé à poursuivre les négociations avec le gouvernement.

Ouattara Ouakaltio
Correspondant communal

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin

Côte-d’Ivoire: Des Ivoiriens et Africains ont manifesté ce weekend pour Gbagbo et Blé Goudé à La Haye avril 16 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Par Connectionivoirienne

Ils étaient à l’appel de plusieurs associations proches du Front populaire Ivoirien et du Cojep, quelques centaines à manifester le samedi 15Cette énième manifestation des pro-Gbagbo faisait suite à celles organisées dans plusieurs villes européennes à l’occasion de la commémoration du 11 avril 2011, date de l’arrestation de Laurent Gbagbo par des soldats d’élite français à Abidjan. avril dans les rues de la Haye, à quelques km de la prison où sont détenus Blé Goudé et Laurent Gbagbo.

Par un beau temps de printemps, les 200 manifestants selon la police, plus de 500 selon des organisateurs, ont parcouru dans la gaieté, avec la musique et des chants, les visages graves pour certains, l’itinéraire convenu avec la mairie, pour aboutir sur la place Maliveld dans le centre de La Haye, place de leur meeting.

Après que plusieurs orateurs se soient succédés sur le podium improvisé pour l’occasion, les manifestants se sont séparés en fin d’après-midi, en direction de Paris pour la grande majorité.

Notons l’absence remarquée des Pro-Affi, l’autre tendance du FPI.

SK

Cote d’Ivoire/Éducation nationale: Les élèves de Yamoussoukro se sont mis en congés avril 15 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Le mouvement d’humeur s’est étendu à d’autres écoles comme Municipal, K.L.Djédri, Héléis, Bad, etc. Le lycée Mamie Adjoua n’a pas été épargné. Les manifestants s’y sont introduits pour déloger les jeunes filles.

Éducation nationale: Les élèves de Yamoussoukro se sont mis en congés

Les cours se sont arrêtés dans la matinée de ce lundi 10 avril, à Yamoussoukro. Ce, par la volonté des élèves qui ont décidé eux-mêmes de se mettre en congés de pâques.

Ces élèves, à l’aide de sifflets, de branches, bois et autres objets ont délogés leurs camarades des établissements secondaires publics et privés de la ville.

Tout a commencé au lycée scientifique. Les manifestants ont fait  le tour des classes pour faire sortir leurs camarades. Il a été rapporté à Fratmat.info qu’un enseignant qui a voulu s’opposer en repoussant des meneurs, a été agressé. Il s’en est sorti avec des blessures au visage.

Le mouvement d’humeur s’est étendu à d’autres écoles comme Municipal, K.L.Djédri, Héléis, Bad, etc. Le lycée Mamie Adjoua n’a pas été épargné. Les manifestants s’y sont introduits pour déloger les jeunes filles.

Des manifestants interrogés, ont indiqué ne pas être d’accord avec la réduction du temps des congés de pâques. « Nous ne pouvons pas aller en congés le mercredi 12 et revenir le mardi 17, soit cinq jours. C’est trop court. Ailleurs, nos camarades se sont mis en congés il y a quelques jours. Il ne reste plus que nous. C’est ce que nous avons aujourd’hui », ont-ils dit.

KOFFI  KOUAME
Agence de Yamoussoukro/

Fraternite Matin

Laurent Gbagbo: Quand les vainqueurs font l’histoire…Laurent Gbagbo arrêté le 11 Avril 2011 avril 12 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Image result for laurent gbagbo arrete 11 avril

Les événements des 11 et 12 avril 2011 selon RFI, la voix de la France.

lundi 11 avril 2011

07h00 TU Des combats au sol opposent les forces de Gbagbo à celles de Ouattara. Selon un témoin, on entend des tirs à l’arme lourde et des rafales d’armes automatiques dans un secteur compris entre le siège de la télévision nationale (RTI) et l’école de gendarmerie, dans le quartier de Cocody. Dans la nuit, l’Onuci et la force française Licorne ont tiré des missiles sur le palais présidentiel et sur la résidence de Laurent Gbagbo qui refuse de se rendre.

9h30 TU Le conseiller spécial du président Sarkozy, Henri Guaino, affirme que « La France n’a pas pour mission de chasser Laurent Gbagbo militairement ». La force Licorne « travaille avec l’Onuci pour essayer de faire en sorte que nous ne retrouvions pas confrontés à un bain de sang à Abidjan », a ajouté M. Guaino sur la chaîne de télévision France 2.

10h45 TU Selon Charles Blé Goudé, le chef des Jeunes patriotes, la résidence de Laurent Gbagbo est « partiellement détruite » par les derniers bombardements des forces de l’ONU et de la force française Licorne.

11h35 TU Une trentaine de véhicules blindés des forces françaises, appuyés par un hélicoptère, s’approchent de la résidence de Laurent Gbagbo à Abidjan, rapporte un témoin.

13h15 TU « Laurent Gbagbo a été arrêté par les forces spéciales françaises et a été remis à des chefs de la rébellion », a déclaré à l’agence Reuters Toussaint Alain, représentant pour l’Europe du chef de l’Etat sortant.

13h20 TU L’ambassadeur de France à Abidjan, Jean-Marc Simon, confirme l’arrestation de Laurent Gbagbo.

13h30 TU Laurent Gbagbo a été emmené à l’Hôtel du Golf, le quartier général d’Alassane Ouattara, annonce l’ambassadeur de France à Abidjan.

13h45 TU L’épouse de Laurent Gbagbo, Simone, a été arrêtée avec son mari et conduite aussi à l’Hôtel du Golf, selon l’ambassadeur de Ouattara à Paris.

13h47 TU L’ambassadeur de France à Abidjan, précise que ce sont les Forces républicaines de Côte d’Ivoire qui ont arrêté Gbagbo (et non les forces françaises). Ce sont aussi les FRCI qui l’ont conduit à l’Hôtel du Golf.

14h00 TU Nicolas Sarkozy s’est entretenu longuement avec Alassane Ouattara au téléphone.

14h02 TU Sidiki Konaté, porte-parole du Premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Soro, précise sur RFI que Laurent Gbagbo a été arrêté«ce matin à 11h00 par les forces républicaines d’Alassane Ouattara dans la cave de sa résidence où il se trouvait avec toute sa famille » et qu’il a été « remis à la disposition du Président Ouattara à l’hôtel du Golf ».

14h05 TU Claude Guéant, ministre français de l’Intérieur déclare sur RFI : « De tout cœur, je souhaite qu’après les mois horribles qu’a connu la Côte d’Ivoire, le pouvoir reconnu par la communauté internationale va pouvoir s’installer et que, enfin, après les malheurs qui ont frappé ce pays, la Côte d’Ivoire va connaître à la fois la paix et un regain d’essor économique ».

14h18 TU L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone sont « aux arrêts » et « le cauchemar est terminé » pour les Ivoiriens, a déclaré lundi Guillaume Soro, Premier ministre d’Alassane Ouattara, reconnu président par la communauté internationale, sur la télévision pro-Ouattara.

14h24 TU Laurent Gbagbo est « en bonne santé » et sera « présenté devant la justice pour être jugé » a indiqué l’ambassadeur de Côte d’Ivoire auprès de l’ONU, Youssoufou Bamba.

14h26 TU La chaine de télévision pro-Ouattara TCI diffuse des images de l’arrestation de Laurent Gbagbo.

14h26 TU Le porte-parole de l’état-major français des armées, le colonel Thierry Burkhard, déclare qu’«à aucun moment » les forces françaises n’ont pénétré lundi à Abidjan « dans les jardins ou la résidence présidentielle » où était réfugié Laurent Gbagbo. « Laurent Bagbo s’est rendu aux forces républicaines d’Alassane Ouattara », a-t-il indiqué.

14h36 TU Le Premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Soro, appelle les forces loyales à Laurent Gbagbo au ralliement. « Je m’adresse solennellement aux officiers, sous-officiers, militaires du rang de toutes les forces, je vous lance un dernier appel au ralliement. Il ne peut y avoir de chasse à l’homme, rejoignez donc les forces républicaines », a-t-il déclaré. M. Soro demande également à la population « de garder le calme ».

15h30 TU Selon une source du ministère français de la Défense citée par l’AFP, les forces françaises Licorne et l’Onuci étaient en soutien de l’opération qui a conduit à l’arrestation de Laurent Gbagbo, mais elles n’y ont pas participé.

15h43 TU Le responsable Afrique de l’organisation Human Rights Watch, Daniel Bekele, estime que Laurent Gbagbo « ne devrait pas bénéficier d’un exil doré » à l’étranger qui l’exempterait de poursuites pour « crimes contre l’humanité ».

15h45 TU Des gendarmes de l’ONU assurent la sécurité de Laurent Gbagbo et de son épouse.

16h30 TU Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, assure que l’arrestation de Laurent Gbagbo a été le fruit « d’une opération in fine entre Ivoiriens ». M. Longuet a réaffirmé qu’aucun soldat français et de l’Onuci n’avait pénétré dans la résidence présidentielle de M. Gbagbo.

16h50 TU L’arrestation de Laurent Gbagbo a été accueillie par une explosion de joie à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Quelque 3,5 millions de Burkinabès vivent en Côte d’Ivoire où ils travaillent en majorité comme ouvriers agricoles dans les plantations de café et de cacao dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial.

17h10 TU Des fidèles de Laurent Gbagbo se sont rassemblés sur les Champs-Elysées à Paris pour réaffirmer leur attachement sans faille à celui qu’ils appellent « leur président »« Ce qui domine, c’est la colère ! », déclare l’un d’eux à RFI.

17h15 TU Plusieurs quartiers d’Abidjan ont explosé de joie lundi à l’annonce de l’arrestation de Laurent Gbagbo. Des Abidjanais ont pris le volant pour parcourir la ville en actionnant leur klaxon et manifester leur jubilation.

17h15 TU « Il fallait absolument mettre hors d’état de nuire les armes lourdes de Laurent Gbagbo » déclare sur RFI le porte-parole malien de l’Onuci, Hamadoun Touré. « Aucun soldat des Nations Unies n’était au sol lors de son arrestation », précise-t-il.

17h20 TU « Des chars conduits par les forces françaises ont bloqué toutes les voies d’accès vers Cocody durant la matinée.  Et les soldats français ont arrêté et désarmé nos militaires. C’est un coup d’Etat organisé par la France », affirme sur RFI, Ahoua Don Mello, porte-parole de Laurent Gbagbo.

18h00 TU Laurent Gbagbo lance un appel à l’arrêt des affrontements en Côte d’Ivoire lors d’une brève intervention sur la station de télévision TCI.

18h35 Au moins 800 personnes ont été tuées à Abidjan et dans le reste du pays depuis décembre 2010 jusqu’à la semaine dernière mais le chiffre réel est probablement « beaucoup plus élevé » indiquent des responsables de l’ONU.

19h00 TU L’Union européenne applaudit à l’arrestation de Laurent Gbagbo.  « Nous nous sommes engagés à agir pour favoriser le retour de la paix dans ce pays. Nous fournirons un soutien à long terme à la Côte d’Ivoire pour la prospérité afin de garantir la stabilité et aider à reconstruire le pays » déclare la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, dans un communiqué.

19h09 TU La porte-parole d’Alassane Ouattara fait savoir que le nouveau chef de l’Etat prononcera un discours sur la chaîne de télévision TCI à 20h00 TU.

19h30 TU Le coordonnateur humanitaire entre les agences de l’ONU et les Organisations non gouvernementales, Ndolamb Ngokwey, déclare à l’AFP avoir affaire à « de très vastes mouvements de population d’un quartier à l’autre» d’Abidjan «car aucun quartier n’est vraiment sécurisé ».

20h20 TU Sept policiers français ont été blessés lors d’échauffourées qui ont éclaté au cours d’une manifestation de partisans de Laurent Gbagbo sur les Champs-Elysées à Paris. Neuf personnes ont été interpellées durant ce défilé qui rassemblait environ 300 personnes.

20h37 TU Le président des Etats-Unis Barack Obama félicite l’ONU et la France pour les actions qu’elles ont entreprises afin de « protéger les civils » en Côte d’Ivoire, après l’arrestation de Laurent Gbagbo.

20h46TU Alassane Ouattara prédit « une nouvelle ère d’espérance » pour la Côte d’Ivoire et appelle à « s’abstenir de tout acte de représailles ou de violence» lors d’une brève allocution télévisée.

« Je demande à tous mes concitoyens de tout faire pour que la paix revienne définitivement dans notre pays. Aujourd’hui une page blanche s’ouvre devant nous… et c’est ensemble que nous allons écrire notre histoire dans la réconciliation et le pardon… ».

Il annonce « la création d’une commission vérité et réconciliation » et le lancement d’une « procédure judiciaire contre Laurent Gbagbo, son épouse et ses collaborateurs », affirmant que « toutes les dispositions sont prises » pour assurer leur « intégrité physique ».

Afin de construire un Etat de droit, je demanderai au Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, d’engager une procédure judiciaire à l’encontre de Laurent Gbagbo, de son épouse et de ses collaborateurs. Il leur sera réservé un traitement digne et leurs droits seront respectés…

mardi 12 avril 2011

04h12TU Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies a demandé au président ivoirien, Alassane Ouattara, d’éviter un nouveau « bain de sang », ainsi que des représailles à l’encontre des partisans de Laurent Gbagbo, le président sortant.

11h15TU Des pillages sont signalés dans des maisons notamment à Cocody-2 Plateaux ainsi que des coups de feu à Cocody-Riviera et Yopougon. A Treichville (sud) comme à Adjamé (nord), le calme semble prévaloir.

15h00 TU Des habitants de Koumassi et de Yopougon signalent que des jeunes armés  circulent dans leur quartier et se font désigner des habitants susceptibles d’avoir collaboré de « près ou de loin » avec Laurent Gbagbo. Par crainte d’actes de vengeance, des habitants ont fui Abidjan ces dernières heures.

17H03 TU Selon la Télévision de Côte d’Ivoire (TCI), les anciens chefs militaires qui se sont battus aux côtés du président sortant Laurent Gbagbo ont prêté allégeance à Alassane Ouattara.

18H01 TU Le chef d’état-major de l’armée ivoirienne et proche de Laurent Gbagbo, le général Philippe Mangou, a appelé toutes les forces de sécurité et de police à soutenir Alassane Ouattara.

19h19 TU Amnesty International a exigé des partisans d’Alassane Ouattara la cessation de toutes représailles et violences à l’encontre de ceux de Laurent Gbagbo.

21h19 TU Le gouvernement gabonais salue l’appel du président ivoirien Alassane Ouattara « à la réconciliation nationale et au pardon » après l’arrestation de l’ex-président Laurent Gbagbo.

21h20 TU Le président américain Barack Obama a téléphoné à Alassane Ouattara pour le féliciter. Les deux chefs d’Etat sont tombés d’accord pour qu’une enquête fasse la lumière sur toutes les « atrocités » commises ces derniers mois en Côte d’Ivoire, quels qu’en soient les auteurs présumés.

23h30 TU Laurent Gbagbo est assigné à résidence selon le gouvernement ivoirien du président Ouattara (AFP).

Source : RFI  14

Afrique du Sud: L’opposition toujours mobilisée pour réclamer le départ de Zuma avril 11 2017

Infos : , ajouter un commentaire

                                              

Archive - Protestation Anti-Zuma

En Afrique du Sud, l’opposition continue de se mobiliser pour demander le départ du président Jacob Zuma. Lundi 10 avril, plusieurs partis d’opposition se sont mis d’accord pour unir leur force et organiser de nouvelles actions.

Vendredi 7 avril, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues. Le président Zuma a provoqué une véritable tempête quand il a remanié son gouvernement il y a deux semaines et limogé son ministre des Finances.

Depuis, partis politiques, société civile, milieux des affaires et même certains membres de l’ANC, le parti au pouvoir, demandent sa démission.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5970 articles | blog Gratuit | Abus?