aller à la navigation

Afrique de l’Ouest: Vaccin contre Ebola - Les experts sont-ils vite allés en besogne? avril 29 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Par Ousmane Sylla

A la fin de l’année 2016, les médecins de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Médecins Sans Frontières (MSF) et d’autres partenaires ont rapporté dans “The Lancet”, une revue médicale britannique qu’un vaccin de « Merck & Co. et NewLink Genetics Corp. » testé lors de l’épidémie, s’est avéré 100% efficace pour la lutte contre l’épidémie Ebola.

 

Quelques mois plus tard, l’efficacité de ce vaccin suscite des interrogations au sein du monde scientifique. «Merck et NewLink», une compagnie américaine n’avait pas, à l’époque, commenté la découverte. A juste raison, peut-être.

L’épidémie à virus Ebola, apparue officiellement en Guinée au mois de mars 2014, a causé la mort de 11.300 citoyens de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Léone, les trois pays de l’Afrique de l’Ouest les plus touchés par cette maladie.

Dans le but de prévenir les épidémies dans les années à venir, des experts scientifiques ont travaillé sur la souche du virus apparu en Guinée afin de trouver un vaccin. Si la découverte a satisfait un certain nombre de patients, il demeure qu’aujourd’hui, beaucoup d’autres recherches restent encore à faire.

Un panel de scientifiques de la prestigieuse Académie nationale de médecine des États-Unis a carrément contesté la méthodologie de cet essai en Guinée. Ils concluent que le vaccin « offre probablement une certaine protection aux bénéficiaires», mais cette protection «pourrait en réalité être assez faible », a révélé le Wall street journal.

Le procès de vaccination en Guinée était un compromis. Au lieu de randomiser les personnes, il a randomisé des groupes de personnes qui avaient eu un contact avec une personne infectée. Les chercheurs ont identifié un anneau de contacts humains dans la région où Ebola a éclaté.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5970 articles | blog Gratuit | Abus?