aller à la navigation

Gabon-Crise post-électorale : L’embarras dans le camp Sarkozy septembre 9 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Crise post-électorale au Gabon : L'embarras dans le camp Sarkozy « Sarkozy, viens chercher Ali ».

tage des voix, « qui pourrait être contre ça ? », s’insurge-t-on dans l’entourage de Nicolas Sarkozy. Un de ses plus proches soutiens émet de sérieux doutes sur la fiabilité des résultats, notamment dans le Haut-Ogooué, où Ali Bongo aurait obtenu plus de 95% des voix pour plus de 99% de participation.

« Les résultats sont quand même suspects », juge cette source qui émet également des réserves sur les résultats obtenus par Jean Ping dans certains endroits des confidences qui démontrent l’embarras du camp Sarkozy dans cette affaire. L’ancien chef de l’Etat a longtemps été proche du clan Bongo, soutenant Ali lors de la dernière présidentielle.

Mais cette fois, en pleine crise post-électorale pas question de prendre parti, du moins officiellement pour ne pas prendre le risque d’insulter l’avenir. Signe tout de même d’une possible évolution, l’entourage de Nicolas Sarkozy prend bien soin de préciser que ce dernier n’a plus aucun contact avec Ali Bongo depuis longtemps, mais qu’en revanche, il a rencontré Jean Ping il y a plusieurs mois.

■ Plusieurs centaines d’opposants gabonais d’Ali Bongo ont manifesté ce mercredi près du siège parisien du parti Les Républicains

La manifestation qui devait avoir lieu devant le siège a finalement été autorisée 100 mètres derrière. Qu’à cela ne tienne, les opposant gabonais ont donné de la voix en criant notamment « Sarkozy, viens chercher Ali ».

Grégory Tankes, un des organisateurs du rassemblement, explique les raison de la manifestation au micro de RFI : « Nous voulions attirer l’attention de la France et particulièrement des Républicains sur la situation de notre pays le Gabon. Nous ne voulons pas d’Ali Bongo, nous n’en avons jamais voulu. Nicolas Sarkozy nous l’a imposé en 2009. Le peuple gabonais a patiemment supporté sept ans de misère, de dictature, de torture, de maltraitance en tous genres pour la simple et bonne raison que nous voulions rester dans les clous de la Constitution.

Au moment opportun, le peuple gabonais s’est exprimé massivement sur son choix. Le peuple gabonais veut sortir du bongoïsme. Nous sommes une nouvelle génération. La façon dont les Bongo et Sarkozy ont maltraité nos parents et nos grands-parents ne sera pas la façon dont nous allons nous laisser faire. Le message que nous voulons faire passer est simple : Nicolas Sarkozy, vient chercher ton copain. C’est toi qui l’a installé, c’est toi qui doit venir le récupérer, tout simplement. »

source : RFI

Gabon : Séraphin Moundounga Vice-premier ministre rend sa demission. septembre 8 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Le vice-premier ministre démissionnaire Séraphin Moundounga ne cesse défrayer la chronique ces derniers jours. Après sa démission, le 5 septembre dernier, qui avait été un véritable coup dur pour son camps politique le Parti Démocratique Gabonais (PDG), le ministre démissionnaire est une fois de plus au cœur de l’actualité.

  

En effet, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 août la résidence de Séraphin Moundounga sise la commune d’Akanda dans le nord de Libreville a été vandalisée par 5 individus cagoulés. Une visite par effraction dont les motivations ne semblent pas matérielles puisque la presque totalité du mobilier n’a ni été emporté ni détruit.  
  

Ses proches rencontrés à son domicile notent toutefois, des éléments d’intrusion intrigants. L’ensemble des pièces de la maison a été passées au peigne fin comme en témoignent les effets personnels déplacés. Le matériel de vidéo surveillance a lui été emporté par les ravisseurs ainsi qu’un véhicule personnel de l’ex garde des sceaux. Son véhicule de fonction n’a quant à lui pas été vandalisé. Il faut également noter le sabotage du circuit électrique de la résidence qui laisse le domicile dans l’obscurité.  
  

Séraphin Moundounga qui aurait selon ses propre dire déjà essuyé 3 tentatives d’assassinat était absent de sont domicile depuis plusieurs jours toute chose ayant laissé le champs libre aux vandales. Il serait actuellement réfugié dans un lieu tenu secret.  
  

gabon

Gabon: Le camp Bongo accuse un conseiller d’Alassane Ouattara d’ingérence août 31 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Ali bongo, président de la république du Gabon

Au Gabon, depuis l’élection présidentielle du 27 août, les deux principaux camps, celui du chef de l’Etat sortant Ali Bongo et de son opposant Jean Ping, sont en pleine guerre de communication. Chaque jour, les deux adversaires se rendent coup pour coup, par médias interposés, en attendant les résultats. Ce mardi 30 août, une nouvelle polémique a éclaté, poussant le président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, à limoger l’un de ses conseillers.

Mardi, le ministre gabonais de la Communication a tourné ses attaques vers l’étranger. Il a lié Jean Ping à des possibles tentatives de déstabilisation venues notamment de France et de Côte d’Ivoire. Alain-Claude Bilie-By-Nze a affirmé avoir des preuves irréfutables mettant en cause l’opposant gabonais et Mamadi Diané, un conseiller du président ivoirien Alassane Ouattara.

Un complot qui aurait visé à corrompre trois membres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) pour qu’ils démissionnent. « Jean Ping apparaît ici comme l’objet et l’instigateur d’une déstabilisation menaçant le processus démocratique engagé. Par souci d’apaisement, après le rendu des résultats, nous transmettrons ces éléments aux autorités judiciaires nationales et aux instances internationales », a déclaré le ministre.

Côté opposition, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, porte-parole de Jean Ping, répond avec ironie à la polémique : « Quand on est à court d’arguments, on en invente un peu plus chaque jour. Des histoires inventées de toutes pièces pour mettre en cause ses adversaires politiques, c’est un peu facile et un peu court, lance-t-il. Ce qui est choquant, c’est que le porte-parole du président de la République sortant, donc du candidat, réunisse la presse pour pleurnicher parce qu’il est en train de perdre une élection. »

Du côté de la Côte d’Ivoire, on n’a cependant pas tardé pas à réagir également, mais sans démentir les accusations lancées. A l’inverse, quelques heures après cette prise de parole à Libreville, la présidence ivoirienne a tenu à condamner par communiqué un « acte d’ingérence » et a assuré qu’elle « tient au strict respect de la souveraineté de la République gabonaise ».

Le conseiller d’Alassane Ouattara incriminé, Mamadi Diané, a même été aussitôt limogé par les autorités ivoiriennes. Joint par RFI, il n’a souhaité faire aucun commentaire. Avec les derniers chiffres récoltés par ses militants, l’opposition affirme que mathématiquement, Jean Ping ne peut plus être rejoint. Alain-Claude Bilie-By-Nze, lui, préfère ne pas commenter avant les résultats officiels.

RFI

Gabon: Des ressortissants algériens et leurs familles évacués (MAE) août 30 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Photo: Le Pays

(Photo d’archives) - Présence de l’armée française dans une ville africaine.

ALGER - Des ressortissants algériens exerçant dans le domaine pétrolier à Port-Gentil, deuxième ville du Gabon, ont été évacués avec leurs familles, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères, précisant suivre “de près” la situation de la communauté algérienne dans ce pays.

A la lumière des évènements survenus au Gabon au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel du 27 août, les services de l’ambassade d’Algérie dans la capitale gabonaise Libreville, “sont en contact permanent avec les autres membres de notre communauté sur place”, a précis le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

“La cellule de suivi du ministère suit l’évolution de la situation et des mesures ont été prises pour assurer la protection de nos ressortissants et leur apporter toute l’assistance requise”, a-t-on assuré de même source.

 

Gabon: Présidentielle - La dernière ligne droite pour Ali Bongo et Jean Ping août 26 2016

Infos : , ajouter un commentaire

A gauche Ali bongo Ondimba actuel président du Gabon , à droite Jean Ping Candidat aux présidentielles

Au Gabon, c’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle à un tour unique du samedi 27 août. Les 628 000 électeurs gabonais sont appelés aux urnes pour choisir parmi onze candidats, dont le président sortant Ali Bongo Ondimba et la figure majeure de l’opposition Jean Ping, rallié par trois candidats de l’opposition, dont Guy Nzouba-Ndama et Casimir Oyé Mba. Les candidats jettent leurs dernières forces dans la bataille.

Ali Bongo Ondimba, le président sortant, a conçu un programme de campagne infernal. Fini le costume cravate, place au boubou de campagne, comme l’explique son porte-parole, Alain Claude Bilie By Nze : « Nous aurons des causeries à Libreville mercredi et jeudi. C’est important, parce qu’au-delà des grands meetings, le candidat va également à la rencontre des populations gabonaises dans des formats qui permettent un échange. Ensuite, nous aurons vendredi trois meetings de clôture : Franceville en début de matinée, Port-Gentil en fin de matinée et Libreville en début d’après-midi. »

« Il est hors de question que le Gabon bascule dans la violence »

Alain Claude Bilie By Nze ajoute : « Le candidat Ali [Bongo] propose une démarche de rupture et de changement pour en finir avec le système des privilèges que ces anciens veulent établir, veulent maintenir, et se débarrasser du système pour un nouveau système fondé sur l’égalité des chances, sur une répartition des richesses du pays et sur, en définitive, un Gabon plus moderne, plus juste et plus prospère. Nous travaillons à sa réélection. »

« Cependant, Monsieur Jean Ping a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne peut pas perdre cette élection et qu’il n’acceptera pas le résultat des élections. Celui qui n’acceptera pas le résultat des urnes, et bien il devra en répondre. Il est hors de question que le Gabon bascule dans la violence par le fait d’individus qui refuseraient d’accepter le résultat des urnes », conclut le porte-parole d’Ali Bongo.

« Jean Ping, […] désigné par ses pairs pour conduire l’unité de l’opposition »

De son côté, le responsable de la communication du candidat Jean Ping, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, détaille ainsi son programme de campagne pour les trois derniers jours de campagne : « Il a entrepris, accompagné de Casimir Oyé Mba et de Guy Nzouba-Ndama, de visiter toutes les capitales de toutes les provinces du Gabon. Donc, il n’en a oublié aucune, il les a toutes faites. Il en a fait certaines maintenant et il fera celles qui restent à faire, c’est-à-dire que, il va vers l’est du Gabon à Koulamoutou et Lastourville, et il ira à Port-Gentil, à Gamba et Omboué dans le sud-ouest du Gabon. Et il finira en fait sa tournée avec un meeting à Libreville le vendredi après-midi. »

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi poursuit : « Le message qu’il veut faire passer à la population, c’est de dire, avec insistance : la population a demandé à l’opposition de se réunir pour délivrer notre pays du régime d’Ali Bongo. La classe politique a réussi à le faire, cela a été une décision courageuse. Jean Ping est celui qui a été désigné par ses pairs pour conduire l’unité de l’opposition. On l’a fait. La population y a répondu massivement si l’on voit le nombre de personnes qui sont présentes à tous les meetings depuis le 16 août. Et ce qu’il dira aux Gabonais, c’est [… ] : allez voter massivement le 27 août, on sait que votre décision est prise. Allez voter et défendons la victoire qui nous est déjà acquise ! »

RFI

Madagascar: Meurtre de Français - Touristes et expatriés entre sérénité et choc août 24 2016

Infos : , ajouter un commentaire

madagascar.pngTrois jours après le meurtre de deux jeunes Français à Sainte-Marie, île touristique de l’archipel de Madagascar, la communauté des expatriés est sous le choc. Elle ne comprend toujours pas comment ni pourquoi un tel drame s’est produit.

Les touristes, en revanche, ne semblent pas être perturbés par l’affaire. Ils continuent de remplir les grands hôtels de cet endroit paradisiaque.

Jean est un habitué des vacances à Sainte-Marie. Il vient ici depuis quatre ans. L’idée d’annuler son séjour sur l’île après les événements ne lui a jamais traversé l’esprit : « Malgré les événements, je continue de faire du safari baleine.

Je reste là, il n’y a pas de raison de s’en aller non plus. Je n’ai pas spécialement peur. Simplement, il y a des précautions à prendre quand on est touriste. »

Mais pour les ressortissants français expatriés, l’ambiance n’est pas à la fête. Monique, une résidente de l’île, est atterrée. « Les Saint-Mariens, le village au sein duquel je vis, les autres Vazahas, on est tous sidérés.

Personne ne comprend. On est super triste. C’était des jeunes écovolontaires pleins de vie. Cela casse quelque chose, bien sûr que cela casse quelque chose », soupire-t-elle.

Une marche silencieuse, en hommage aux deux victimes, était prévue ce mercredi 24 août 2016 dans les rues de l’île. Tous les habitants ont été conviés à y participer pour montrer leur solidarité.

RFI

Santé/Un vaccin anti-VIH: un test à grande échelle juillet 13 2016

Infos : , ajouter un commentaire

hiv.jpgLes résultats prometteurs d’un essai préliminaire d’un vaccin contre le VIH, présentés mardi à Durban lors de la 21e conférence internationale sur le sida, vont permettre de mener une étude à plus grande échelle à partir de cette année.

Les experts ont précisé qu’il était prématuré de savoir s’ils vont y parvenir et à quel moment.

Ils ont indiqué, cependant, qu’en dix-huit mois, 252 personnes en Afrique du Sud ont participé à un essai baptisé HVTN100.

Toutes avaient un très faible risque de contracter le virus HIV, ont-ils souligné.

“Nous voulions déterminer si ce candidat à un vaccin était sûr et s’il était supportable” par les patients, a expliqué l’une des chercheuses du projet.

Ce vaccin expérimental “nous a donné espoir, mais a aussi révélé tout ce que nous avions encore à apprendre”, a expliqué Fatima Laher, la co-présidente de l’essai HVTN100.

“Des résultats dans les cinq ans”

Pour la deuxième phase de l’essai qui débute en novembre, les scientifiques vont recruter 5.400 hommes et femmes sud-africains à haut risque, âgés de 18 à 25 ans.

L’objectif sera, cette fois, de déterminer l’efficacité du vaccin testé.

Image copyrightOPS

“Nous espérons avoir des résultats dans les cinq ans”, a affirmé Glenda Gray, directrice de programme du HVTN Africa.

L’essai était basé sur les résultats significatifs en 2009 d’un vaccin expérimental qui a réduit d’un tiers les risques de contamination par le virus du sida en Thaïlande.

Deux millions et demi de personnes sont encore infectées chaque année dans le monde par le virus du sida (VIH), un chiffre qui ne recule plus depuis dix ans, selon une étude publiée mardi dans la revue médicale The Lancet HIV.

RDC: Koffi Olomidé de nouveau en proie avec la justice congolaise juillet 5 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Image result for koffi olomide«Koffi Olomide a été interpellé tôt ce matin en exécution d’un mandat du Procureur qui voudrait l’interroger (…), il doit être entendu par un magistrat», a détaillé Célestin Kanyama, Chef de la Police de Kinshasa. Il a tenu à préciser que «le motif de l’interpellation sera communiqué à l’intéressé» et s’est abstenu d’affirmer que l’arrestation a un lien avec le coup de pied de la star qui a fait le tour de la planète.

Le chanteur semble garder son sang froid. Il rassuré ses fans via sa page Facebook. «Que la justice de l’homme soit juste et équitable. A tous mes fans, gardez votre sang-froid…On va s’en sortir», a-t-il posté.

Alors qu’il s’apprêtait à donner un concert à Nairobi en fin de semaine dernière, le ciel était subitement tombé sur la tête du célèbre chanteur. Un vidéo amateur l’a filmé alors qu’il donnait un violent coup de pied à l’une de ses danseuses. Interpellée par les autorités kényanes, la star de la rumba a été expulsée et contrainte d’annuler son concert ainsi qu’une autre prestation prévue à Lusaka, en Zambie.

Le mea culpa

Dimanche dernier, Koffi Olomidé a présenté ses excuses à la Télévision nationale congolaise. «J’ai sur la conscience le devoir de dire à mes amis que je m’excuse, que je regrette au plus profond de moi-même ce qui est arrivé. Il s’agit d’un moment de folie, d’un moment d’égarement», avait-il reconnu. Mais visiblement, l’excuse est loin de produire son effet.

Car, même si les autorités policières se gardent de commentaires sur l’interpellation de l’artiste, il est fort probable que l’arrestation ait un lien avec le coup de pied. Koffi Olomidé est connu par la justice pour ses écarts de comportements qui contrastent avec l’immensité de son talent d’artiste chanteur.

En 2012, il avait dû écourter son séjour en France. Sous le coup d’une inculpation pour viol à Paris, Koffi Olomidé avait précipitamment quitté la France et est rentré à Kinshasa sur la pointe des pieds. De son vrai nom Antoine Agbepa Mumba, Koffi Olomidé, âgé de 60 ans, a marqué de son empreinte la musique rumba congolaise. Très populaire, il a collaboré avec des artistes de la chanson comme Youssou N’dour, Coumba Gawolo, feu Papa Wemba, etc.

 Anani  GALLEY

Afrique: Hisseine Habré condamné à la prison à vie juin 1 2016

Infos : , ajouter un commentaire

M. Habré était poursuivi devant les chambres africaines extraordinaires pour crimes contre l’humanité, actes de torture et crimes de guerre.

Ce tribunal créé spécialement pour le juger est le fruit d’un accord entre le gouvernement du Sénégal et l’Union africaine.

Lors de la clôture des plaidoiries en février dernier, le procureur de la cour avait requis la perpétuité pour celui qui a bénéficié pendant plus de 20 ans de l’hospitalité sénégalaise.

De juillet 2015 à février dernier, 93 témoins à charge ont défilé à la barre, à la demande du parquet qui, pendant sept mois, a tenté de démontrer que Hisseine Habré était directement impliqué dans l’assassinat de plus de 40.000 personnes.

Des assassinats attribués à sa police secrète, la Direction de la documentation et la sécurité (DDS), par une commission d’enquête mise en place au Tchad après son départ forcé du pays en 1990.

Hisseine Habré a toujours nié son implication directe dans les présumés crimes qu’aurait commis la DDS.

Pour cette raison, il refuse de reconnaitre les chambres africaines extraordinaires qu’il accuse de travailler pour ceux qu’il appelle “les colonisateurs occidentaux”.

Un des faits marquants de ce procès a été son refus de collaborer et son silence stoïque face aux questions des juges.

Hisseine Habré a vécu au Sénégal pendant plus de 20 ans sans être inquiété, malgré les multiples interpellations des organisations de défense des droits humains et des associations de victimes présumées.

En 2013, il est arrêté à Dakar, une décision que le gouvernement sénégalais justifie par l’obligation de le juger ou de le rendre à la Belgique, dont la justice voulait l’entendre.

Finalement, un accord entre Dakar et l’Union africaine aboutira à la création des chambres africaines extraordinaires pour, dit-on, éviter qu’un autre dirigeant africain ne soit jugé sur le sol européen.

bbc afrique

Haiti deviendra membre de l’Union Africaine (UA) en juin prochain avril 30 2016

Infos : , ajouter un commentaire

Après tout, si la Martinique et la Guadeloupe font partie de l’Union européenne, pourquoi Haïti ne pourrait pas adhérer à l’Union africaine. ? Ainsi, lors du 22eme sommet de l’UA qui vient de se clore à Addis Abeba, le Premier ministre haïtien Laurent Lamothe a officiellement demandé l’admission de son pays au sein de l’organisation panafricaine. Selon les dernières informations, cette adhésion sera formalisée lors du prochain sommet de l’Union Africaine qui se tiendra en juin prochain à Addis Abeba en Ethiopie.

«Haïti, pays où la négritude se mit debout pour la première fois », selon les mots d’Aimé Cesaire, « a toujours clamé haut et fort son appartenance africaine. Nous sommes africains dans nos âmes, dans nos cœurs, et dans nos mœurs. Faisons ensemble de cette institution qu’est l’Union Africaine, le trait d’union et le porte étendard de tous les peuples d’Afrique pour des lendemains meilleurs.», avait déclaré M. Lamothe à la tribune de l’UA.

Avec Agence Ecofin



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5908 articles | blog Gratuit | Abus?